Mon refuge

En 2021 La LPO célèbre le centenaire des Refuges LPO.

Le premier a été créé en 1921, dans le Nord de la France afin de restaurer la forêt domaniale de Mormal ravagée par les obus de la première guerre mondiale.

Depuis, le programme Refuges LPO n’a cessé de se développer, et permet une préservation de la Biodiversité, sur environ 35 000 terrains, jardins, balcons ou terrasses, espaces verts communaux, entreprises, et totalise 45 000 hectares d’espaces de nature préservés.

Mon jardin, héro du premier confinement, est maintenant Refuge LPO, pour cela j’ai installé le nichoir, et dès que ma clôture sera terminée je poserai ma pancarte. Il existera donc, dans mon jardin, 2 nichoirs pour accueillir les futures couvées.

Je vous propose de découvrir tous les habitants de mon refuge :

Le nichoir officiel du Refuge

 

L’écureuil qui vient dévorer les boules de graisse des oiseaux

 

 

La famille mésange qui niche tous les ans dans l’ancien nichoir

 

l’Azuré qui adore les fleurs du framboisier

 

 

L’étourneau qui sait imité toute sorte de bruits

 

La pie gourmande et un peu voleuse

 

Le couple de tourterelles très amoureuses

 

Le merle récoltant

 

Le rouge gorge un tantinet prétentieux

 

La coccinelle merveilleuse auxiliaire au jardin

 

Le lézard qui adore se prélasser au soleil

 

Le jardin potager

 

La libellule fait une pause sur le bassin

 

Le rougequeue un peu curieux

 

Le deuxième nichoir « historique »

 

Le serin cini plutôt discret

 

L’élégante tipule

 

la mini sauterelle

 

Le hérisson en balade plutôt le soir

 

Un bébé moineau assoiffé

 

l’araignée crabe a trouvé sa place dans la lavande

 

la butineuse en pleine récolte

 

Le héron qui se pose pour pêcher dans notre bassin

 

La sauterelle verte et sa marguerite

 

Le moineau domestique

 

La sauterelle en tenue de camouflage

 

L’orchidée sauvage

 

La mouche scatophage

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *